Accueil
Marc Ronvaux
Dix-huit livres...
Histoire namuroise
Spectacles
A voir...
Le Calendrier namurois

C’est un vagabondage à travers l’histoire namuroise que le lecteur va trouver ici, d’anniversaire en anniversaire. Le calendrier sert en effet de fil conducteur pour faire revivre au jour le jour 366 événements et faits divers qui ont marqué la vie de la région namuroise ou celle de ces citoyens, célèbres ou obscurs. Cet almanach original a été publié dans le quotidien Vers l’Avenir tout au long de 2004. Le voici sous forme de calendrier perpétuel, rehaussé à chaque page d’une vignette photographique inédite.

 

Décembre 2004. 218 pages, format 17 x 24 cm, papier 80 gr offset, 160 illustrations, prix : 19 €

 

Éditeur & diffuseur : Éditions du Confluent, rue Tillieux, 43, B-5100 Jambes, Belgique

(tél. 00 32 (0)81 / 30 28 35, fax : 00 32 (0) 81 30 48 95, e-mail : info@edico.be)

 

Ce livre a connu un vif succès et a été épuisé en quelques semaines. Le texte (sans les illustrations) est donc proposé gratuitement ici sous forme électronique : Calendrier namurois.

Dix-neuf siècles de vie namuroise racontés par le petit bout de lorgnette qu’est un calendrier. C’est l’exercice auquel s’est livré le chroniqueur Marc Ronvaux, découpant le passé de sa ville en 366 tranches amusantes ou tragiques, pour les égrener tout au long d’une année. Les billets quotidiens de Marc Ronvaux avaient ravi plus d’un lecteur de notre journal. Le livre qui les rassemble devrait en faire autant. Les textes sont à la fois fouillés, témoignant d’une véritable recherche historique, et bien écrits. Vers l’Avenir, Jean-François Pacco
 
Une idée simple, mais qui a réclamé de nombreuses années de recherche dans les cartulaires, la presse ancienne et les grands travaux d’historiens, afin d’y dénicher assez d’épisodes pour illustrer chacun des jours de l’année. L’auteur a parfaitement atteint son but. Qui plus est, il est parvenu à un heureux équilibre entre toutes les époques de notre passé local. (…) Son succès a été tel qu’il a été épuisé en quelques semaines à peine… Quelle meilleure preuve du sincère intérêt qu’ont porté les Namurois à cette initiative sympathique et de qualité ? Cédric Istasse, le Guetteur Wallon