Accueil
Marc Ronvaux
Dix-huit livres...
Histoire namuroise
Spectacles
A voir...
Une Histoire du Namurois, t. 2

Zone éditable


À la mort de son comte Jean III en 1429, Namur tombe dans l’escarcelle de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. Son destin se décide désormais ailleurs, au sein des Pays-Bas, avec lesquels le comté passe successivement aux Habsbourg, à l’Espagne et à l’Autriche, au fil des grands arbitrages européens. On découvre peu à peu l’intérêt stratégique d’une place qui devient le rendez-vous obligé des armées.  Sa population, qui passe de 6 à 15 000 habitants, connaît les embarras d’une ville de garnison, les sièges, mais aussi les caprices de la nature ou les agitations religieuses. Aux trop rares temps de paix, elle s’enrichit modestement. Ville de religieux et de robins, soumise à tous ceux qui s’emparent d’elles, Namur reste viscéralement attachée à ses traditions ; elle est surprise quand arrive le temps des idées neuves et des révolutions...


Dans L'Avenir du 13 octobre 2015 (Jean-François PACCO) :

Confluent du 23 octobre 2015 (Catherine Vandenbroucke)

Proximag du 25 octobre 2015 (Jean-François Lahaut)